Opel Insignia Sports Tourer; Le break Organisé, Puissant, Elégant, Ludique

L’Opel Insignia, voiture de l’année 2009 se décline aujourd’hui en version Sports Tourer c’est-à-dire en break. Ce dernier succède aux célèbres Opel de même style que furent l’Olympia Rekord CarAvan de 1953, l’Ascona Voyage 17 ans plus tard ou en 89 à l’Omega Power Wagon, en son temps le plus puissant de sa catégorie. Aujourd’hui finis les breaks au look de commercial, la preuve avec ce Sports Tourer aussi sublime que la berline dont il découle.

 
Toute la partie avant identique, idem pour les 2.74 m d’empattement, seule la longueur augmente de 8 cm. Quant au CX de 0.28, il évolue de seulement de 0.02, après un travail aérodynamique intense. Mais ce qu’on demande à un break pardon, au Sports Tourer est en premier l’accessibilité et de côté-là, félicitations en partie grâce à l’enveloppant hayon bombé motorisé programmable. Qui dit programme, dit accès total dans des lieux aux plafonds bas, ceci par une ouverture calibrée, personnalisable depuis la porte du conducteur.

 


A cela s’ajoute, le FlexOrganiseur qui facilite le rangement et la fixation des charges du coffre. Ou le dispositif d’attelage, à la fois sophistiqué et simple d’utilisation qui fait apparaître ou disparaître comme par magie le crochet. Généralement les utilisateurs de ce type de véhicules dévorent les kilomètres par milliers. Opel a tout fait pour leur rendre la vie agréable avec une foule de détails, comme les rangements : un exemple simple, les portes avant acceptent deux grandes bouteilles de 1.5 l. Mais aussi, Opel vous donne rendez-vous, en toute sécurité avec les systèmes du futur, tel l’AFL l’éclairage adaptatif selon la vitesse et le temps ou l’Opel Eye qui lit et interprète les panneaux de signalisation.

 


Et le volume alors ? Impressionnant, à la manière du gros porteur russe Antonov qui a servi d’exemple dans la conception du hayon bombé, celui-ci dégage une zone de chargement de 1.91 m. Il libère ainsi un volume variant de 540 à 1 530 litres. Par exemple deux chariots de golf rentrent en largeur. Côté motorisation, sachant que 93 % des ventes s’effectuent en diesel, Opel dévoile à cette occasion un quatre cylindres 2.0 biturbo CD TI de 190 ch.

 


Il dispose d’un couple impressionnant de 410 Nm, ne consomme que 6 l aux 100 km, en ne rejetant que 159 g/km. Avantage : moins de poids donc plus de plaisir avec une puissance qui se libère de façon linéaire. Ajoutez à cela les traditionnelles 3 finitions d’Opel : Edition, Cosmo et Cosmo Pack et vous obtenez une Opel Insignia Tourer digne de recevoir le titre de break de l’année. A bon entendeur… Vous connaissez la suite…

 


Opel Insignia Sport Tourer
à partir de 22 700 €


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.