NISSAN 370Z; Le plaisir sportif à prix doux

Z, représente la 26ème lettre de l’alphabet ou plus intéressant la signature non pas de Zorro, mais de la famille des “Coupé sportif abordable” au sein de Nissan et cela depuis octobre 1969. En effet, après cinq générations et plus d’1 700 000 exemplaires vendus dans 100 pays, voici celle qui succède à la 350Z. Cette nouvelle Nissan 370 Z représente la voiture avec beaucoup de chevaux pour pas beaucoup d’argent, soit ramené au cheval vapeur, quelque 150 euros.

 

En plus imagée et en langage marketing, il est très tendance actuellement d’avoir des performances de Porsche au prix d’une Audi TT. Le tarif est une chose, mais le plumage et le ramage comptent aussi. Alors côté design, cette 370Z rappelle sa sœur aînée de génération précédente. Pas de révolution, mais plus une évolution ou plutôt une remise à niveaux, car pourquoi changer une équipe qui gagne ? Plus courte de 7 cm avec 4.25 m, plus large de 3 cm en largeur, elle atteint 1.85 m.

 

Seule la hauteur se stabilise à 1.31 m. De face, la présence des gènes de coupé sportif ne fait aucun doute. Surtout avec le capot plongeant, faisant frontière avec des phares au xénon, en forme de flèches qui s’étire sur le dessus des ailes. De profil, le pavillon de toit s’abaisse dès le montant du pare-brise, pour retomber en douceur sur le bouclier arrière. Les feux à L.E.D encadrent un spoiler central aux nouveaux contours plus sportifs. En place centrale, sous la plaque d’immatriculation, l’apparition d’un feu de brouillard typée formule1, confirme le caractère sportif de l’ensemble. A l’intérieur, la qualité perçue ne fait que confirmer l’évolution positive de l’ensemble.

 


Clin d’œil au passé, avec les trois manomètres sur le haut de la console centrale indiquant les données du voltmètre de température d’huile et l’heure. Air de famille avec la GTR, le bloc tachymètre qui en son centre dispose d’un compte tour, sur sa gauche, l’ordinateur de bord et sur sa droite le compteur de vitesse. Côté siège, le conducteur dispose d’un maintien de cuisse et d’une largeur d’assise supérieure à celui du passager. Autre nouveauté, la pédale d’accélérateur s’articule depuis le plancher. Elle apporte un confort et une précision supérieure à un pédalier pendu. Apparition d’une véritable boîte à gants fermant à clef et d’une pochette de rangement dissimulée derrière le passager. Enfin la 370Z dispose en option d’une boîte 7 rapports automatiques pilotables soit par les palettes, soit par le levier. Rapide et précise lors des passages, cette transmission permet une conduite des plus sportives.

 


Côté moteur, l’augmentation de cylindrée passe de 2.5 à 3.7 litres, ce qui lui donne une puissance de 331 chevaux soit un gain de 6 %, idem pour le couple qui passe à 336 Nm plus 2 % de gain. Avec l’apparition de la nouvelle plateforme FM, le centre de gravité du moteur est abaissé de 15 mm. Le freinage endurant s’opère à partir de 4 disques ventilés à l’avant à 4 pistons et à l’arrière à 3 pistons. Bel-le, efficace et au rapport qualité/prix imbattable, la Nissan 370Z a tout pour séduire, en épargnant sans mauvais jeu de mot, votre porte-feuille.

 

Gamme Nissan 370Z
à partir de 40 900 €


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.