Mondial de Paris 2012 : Le plein de crise

Récession économique oblige, nouveautés, surprises, incontournables mais aussi concept cars sont assez peu nombreux à l’occasion de cette édition 2012 du Mondial de Paris, où le rêve laisse place à la crise. En effet, les chiffres communiqués par le CCFA autrement dit le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles confirme un net recul des ventes de voitures particulières dans l’Hexagone. Soit une baisse de presque 14% sur les neuf premiers mois de l’année ; la marque Renault étant la plus touchée, accusant une baisse de 22.9 %.

 

Quelques vedettes néanmoins

 

Chez Citroën, la vedette sur le stand des chevrons, se nomme DS3 Cabrio.  Véritable DS3, par son caractère unique et son aileron de requin devenu sa signature, elle se dote d’un toit décapotable. Bien entendu, il sera personnalisable selon vos goûts en noir, bleu infini sans oublier la version Monogramme DS. Ces points forts sont au nombre de trois. En commençant par son ouverture électrique jusqu’à 120 km/h, DS3 Cabrio signera son passage par ses feux arrière à effet 3D du plus bel effet. A ses côtés, deux véhicules présents durant les journées «Presse» et destinés aux marchés internationaux : La Citroën C4 Lounge que l’on retrouvera en 2013 en Chine et en Russie. De par son style moderne, statutaire et ses technologies embarquées, elle se positionne au sommet de la gamme C4. Un peu à l’opposé, car moins sophistiquée mais tout aussi moderne la C-Elysée répond aux attentes de la clientèle en quête d’une berline tri corps attractive mais aussi moins chère se destine aux pays émergents, donc pas en France, sauf qu’il serait vraiment dommage de s’en passer. Chez le cousin au Lion, Peugeot présente Onyx. Sa carrosserie affûtée interpelle par le contraste saisissant de ses matériaux et couleurs. Façonnées à la main par un maître-artisan, les ailes et les portières sont réalisées dans une feuille de cuivre pur. Poli miroir, ce métal ne recourt à aucun artifice pour se protéger. Il va donc évoluer en aspect au fil du temps, se patiner. Onyx vit ! Les autres panneaux de la carrosserie sont quant à eux en carbone, au ton noir mat. A croire que sa beauté fait oublier les 600 chevaux de son V8 hybride HDI. Quant à la firme au losange, Renault a tout misé sur la quatrième génération de la Clio en quatre portes avec ses faux airs de Coupé. Il ne lui manquait plus que sa version break. Elle est la véritable révélation du stand Renault de ce Mondial de Paris 2012. Partageant les mêmes gènes de dynamisme que la berline, mais avec sa propre identité, la Nouvelle Renault Clio Estate est un véhicule à la carrosserie spécifique dessinée par le designer Yohann Ory. Par sa modularité encore plus poussée que sur la Clio berline, cette version Estate s’adresse à une clientèle cherchant un design fort au service de fonctionnalités abouties. L’espace à l’avant est particulièrement soigné, tout comme l’accessibilité au volume du coffre de 430 dm3. Ce dernier propose 130 dm3, autrement dit 30 % de plus par rapport à celui, déjà spacieux, de la berline et un seuil de chargement fortement abaissé. La fonctionnalité du plancher plat et la mise en tablette du siège passager avant offrent une longueur de chargement «record». La Clio Estate arrivera en concession au cours du premier trimestre 2013. La semaine prochaine : place aux autres stars du Mondial de Paris 2012.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.