Mitsubishi ASX ; Le crossover sans malus

L’année où Mitsubishi célèbre son 140ème anniversaire, la marque au diamant plus connue pour ses 4×4 et ses victoires en rallye raid, se tourne vers le Crossover compact avec l’ASX.

 
Il faut dire que l’expérience en matière de S.U.V, lui permet de s’affranchir d’un certain nombre de problèmes. Car il partage son architecture Projet Global avec son aîné l’Outlander, mais aussi 70 % de ses composants. A la différence majeure qu’au premier regard, il est bien plus sportif et sexy. Avec 4.29 m de long et 1.77 de large pour 1.61 m de haut, l’ASX apparaît équilibré et bien assis sur la route, d’autant que son empattement de 2.67 m favorise un volume intérieur des plus pratiques.

 


Sa face avant dispose de la calandre Jet Fighter, clin d’œil  au passé aéronautique de la marque, mais aussi et surtout la signature de presque toute la gamme des berlines. Mélange savant de chrome, de noir mat et de la couleur carrosserie choisie, dont ce très tendance Polar white plus exactement blanc polaire qui accentue la sportivité par les vitres sur-teintées.

 


Le profil se caractérise par une griffe qui rejoint le haut de la roue avant, pour retrouver le bas de la lunette du hayon. L’arrière doté de feux débordants s’épaississant vers l’extérieur amplifie la stature de l’ensemble. L’intérieur rappelle les S.U.V par la casquette au-dessus des compteurs et la large console centrale. Mais aussi les berlines par les matériaux employés qui offrent une agréable qualité perçue au toucher. L’intérieur bien équipé semble sombre car intégralement noir, mais dispose suivant la finition d’un toit panoramique fixe du plus bel effet. Homogène et bien fini, l’ASX surprend par la place aux jambes et la garde au toit.

 

Il démontre aussi que sportivité et élégance s’associent avec bonheur et bon goût. Mais aussi avec modularité, car le volume du coffre varie de 442 à 1193 litres suivant la configuration. Côté motorisation, l’ASX reçoit le nouveau moteur 1.8 Diesel 100 % Mitsubishi, développant 150 chevaux. Celui-ci possède le taux de compression le plus faible dans la catégorie des véhicules de tourisme diesel. Avantage : peu de bruit, moins de vibration, faible rejet polluant ; tout cela avec des performances dignes d’un moteur de 2 litres.

 


Ainsi l’ASX, quelle que soit sa version, 2 ou 4 roues motrices, son éco-bonus se trouve neutre car ne dépassant pas les 150 grammes de rejets de CO² par kilomètre. Ses qualités lui offrent douceur, vivacité et cerise sur le gâteau, une consommation modérée. Le Mitsubishi ASX possède des qualités indéniables, plus une gueule à faire pâlir de jalousie certains concurrents, sans oublier son tarif attractif. Il peut aussi recevoir une transmission 4×4 en échange de 2 000 euros supplémentaires.

 

Gamme Mitsubishi ASX à partir de 23 400 €


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.