Mercedes se décline…

Avec ou sans toit, simplement oui.

Il est des voitures quand vient l’été, qui font rêver, en particulier les cabriolets. Mais lorsque ceux-ci portent une majestueuse étoile cerclée au centre de la calandre, les symboles de la performance, de la beauté et de la réussite, vous donnent rendez-vous. C’est le cas, avec ces nouvelles Mercedes SL.

 

Mercedes SL : Sportivement Luxueuse

 


Cette sixième génération représente ce qui se fait de mieux dans le domaine du cabriolet. Le nouveau SL dispose d’un design encore plus sportif et expressif. En effet, son nouveau bouclier avant associé à une calandre plus large en nid d’abeille, évidemment chômée, surplombée par un capot doublement bosselé dans la plus pure tradition SL excelle par son élégance. De profil, il aurait été de mauvais goût, de changer une aussi belle ligne, simplement des ouïes latérales en provenance de l’exceptionnelle SLR apparaissent. L’arrière s’approprie des feux en verre transparent, des sorties d’échappement et un pare choc plus extracteur. Maintenant place à la personnalisation : Aux choix 9 jantes dont 3 AMG (Le magicien sportif de Mercedes), Côté couleur, une palette de 12 possibilités s’impose, allant du blanc Diamant très tendance actuelle, aux gris et noir propre à l’hexagone. Idem pour le cuir (5) du, noir, gris, rouge et beige (2). Autre sujet de choix : les inserts, alu pour les tempéraments sportifs ou plus classieux en ronce de noyer ou frêne noir, une possibilité, désolé de le dire, que l’on ne retrouve que sur le segment Premium tel, la SL. Que dire de l’intérieur, synonyme de perfection, de qualité, de confort et de technologie. Pour preuve le système Airscarf qui distille de l’air chaud à partir des appuie-tête sur votre nuque. Du point de vue motorisation, deux nouveautés apparaissent : le SL 280 – 6 cylindres de 231 ch – 300 Nm entre 2 500 et 5 000 tr/mn en entrée de gamme et le talentueux SL 350 Sport de 315 ch – 360 Nm entre 4 900 et 7 200 tr/mn aux fougueuses et voluptueuses tonalités. Le plus diffusé, le SL 500, dont le 8 cylindres développe 388 ch pour un couple maxi de 530 NM entre 2 800 et 4 800 tr/mn et des performances fabuleuses comme le 0 à 100 km/h en 5.4 secondes ouf. Sans oublier le vaisseau amiral, le SL 600, 12 cylindres, bi-turbo, 517 ch – 830 Nm de 1 900 à 3 500 tr/mn. Conclure par un triple C, celui du “Combien Ça Coûte”, car il faut aussi Compter dans la vie, pardon rêver à partir de 87 000 € et jusqu’à l’équivalent de presque 21 Logan de base. J’oubliais : ces prix s’entendent TTC et bien sûr sans aucune option, mais pourquoi le préciser.

 

Mercedes SL AMG : La haute couture automobile…

AMG, célèbre préparateur allemand, filiale de la marque Mercedes-Benz depuis 1999, personnalise et tonifie presque toute la gamme Mercedes. Unique constructeur de la planète Terre à commercialiser une gamme de 15 véhicules de plus de 500 chevaux, AMG est le fournisseur exclusif de la FIA pour les véhicules de sécurité lors des grands prix de F1. Qualité et performance, voici les valeurs de cette marque à part dont la signature «Un homme, un moteur» stipule que le mécanicien qui a assemblé un moteur appose sa griffe sur son travail et en assume ainsi l’entière responsabilité. Dixit AMG «Seule une fabrication à la main garantit un niveau de précision, de performances et de fiabilité absolu». Deux modèles AMG existent pour le SL, soit le dynamique et émotionnel SL 63 AMG, soit le puissant et serein SL 65 AMG. Le premier sur base V8 de 525 ch – 630 Nm, le second à partir du fascinant V12 bi-turbo offre une puissance de 612 ch avec un couple maxi phénoménal de 1000 Nm oui 2X500. Il serait politiquement incorrect de vous en dire plus au sujet des performances. Bien entendu les freins composites font partie de l’équipement de série. A voir et à revoir sans modération aucune.

 


Mercedes SL 63 AMG
à partir de 163 000 €.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.