Mercedes Classe A : La compacte premium

Si pour vous la Classe A représentait un monospace compact, ôtez de vous cette idée du passé et tournez-vous vers la réalité d’aujourd’hui. En effet la nouvelle Mercedes Classe A devient une compacte en rupture totale avec son aînée. Dynamique par ses courbes, elle a pour objectif de devenir la première berline compacte premium. C’est vrai qu’elle en jette : provocante, un brin sexy, elle a tout pour vous faire tourner la tête au sens propre comme au figuré. Oublier tout et regardez que dis-je, admirez sa face avant. Ou plus exactement ses cinq faces avant qui expriment suivant la finition une personnalité différente. Point commun, une ligne de capot nervurée en flèche qui surplombe une calandre à deux lamelles. Seul lien avec la Classe B : sa signature lumineuse parenté oblige. De profil, la Mercedes Classe A inspire une ligne de coupé, par sa puissance.

Mais plus encore par cette ligne qui parcourt le flanc de l’avant jusqu’à l’aile arrière. L’arrière quant à lui affirme son fort caractère par ses épaules hautes dotées de feux débordant sur les côtés. De plus il dispose d’un hayon. L’intérieur respire la sportivité. Le regard est attiré non par quatre buses d’aération, trop classique, mais cinq dont trois centrales. Elles s’inspirent des turbines d’avion à la manière du SLS qu’elle classe. L’autre attrape-regard se situe juste au-dessus. A la manière d’une tablette posée verticalement, l’on retrouve un écran multimédia de 15 cm qui peut aussi bien servir de radio dès l’entrée de gamme que de GPS, téléphone et plus en finition haute. Seul regret : il n’est pas tactile. Mis à part ceci rien à redire. Côté motorisation, vous avez le choix entre trois versions essence de 122 à 211 chevaux. Concernant le diesel, deux possibilités : soit le 1.5 dCi de 109 chevaux d’origine Renault et oui vous avez bien lu mais quand même retravaillé par les ingénieurs à l’étoile, ou un vrai Mercedes de 1.8 litre qui développe 136 chevaux en attendant une version de 170 chevaux.

La Mercedes Classe A se décline dans les quatre finitions suivantes : Intuition, Inspiration, Sensation et enfin Fascination. Sans omettre la finition Sport uniquement disponible sur la Classe A250. A signaler que l’entrée de gamme Intuition propose de série du climatiseur, de l’autoradio Audio 5 avec USB, de quatre lève-glaces électriques, de l’allumage automatique des projecteurs et d‘un volant multi fonctions à 12 touches, pas mal… Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Mercedes propose aussi une multitude de personnalisation via les options ou les packs. La nouvelle Classe A va chasser sur des territoires jusqu’ici inconnus, en particulier celui de la conquête. En attendant son futur essai complet.

Mercedes Classe A – A partir de 24 900 €

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.