Made in écolo: Et à l’ombre pousse le ginseng…

Le 21 septembre, Solvéo énergie, société toulousaine, a inauguré la plus grande toiture solaire de France à Rion-les-Landes, avec 90 000 m2 d’ombrières photovoltaïques pour y abriter du ginseng.

Né en Asie il y a plus de 5 000 ans, le Ginseng surnommé «racine de vie» est utilisé depuis la nuit des temps pour ses bienfaits sur l’organisme. Il se vend à prix d’or et pousse exclusivement en Asie et en Amérique du Nord. Mais c’était sans compter sur France Ginseng… Car depuis 2010, la racine mythique s’étend aussi dans l’hexagone et tout particulièrement dans le Sud-Ouest sur des exploitations bien étranges. En effet, si la PME relance la production du végétal, disparue de l’hexagone depuis une dizaine d’années, c’est que ses actionnaires ont trouvé une combine à pas piquer des vers pour en rentabiliser la culture : le Ginseng a du mal à prendre racine chez nous car les coûts liés à sa production sont plus que prohibitifs. Et pour cause il met quatre longues années à pousser. Mais là n’est pas le seul caprice du rhizome. Sous ses airs de robuste tubercule, le Ginseng ne laisse pointer ses feuilles hors de terre qu’à condition d’être à l’ombre… et au sec. C’est donc sous une impressionnante serre photovoltaïque que la plante exotique pousse déjà depuis 2010 à Seysses sous 32 000m2 de verre et circuits imprimés. Aujourd’hui ce site «test» est dépassé par celui de Rion-les-Landes, qui devient l’une des plus vastes fermes solaires d’Europe. Elle devrait produire 10 millions de kilowattheures par an, soit la consommation électrique moyenne de 4 000 foyers, et éviter ainsi le rejet de 6 900 tonnes de CO² par an.

 

Aurélie Renne



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.