Le gaz de schiste sort par la porte … et revient par la fenêtre !

Que faut-il penser des positions d’Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif, lors de son audition par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale sur la réforme du code minier ? Il proposerait ainsi, selon l’agence AEF Développement Durable, la création d’une compagnie publique et nationale qui exploiterait le gaz de schiste pour assurer le financement de la transition énergétique. Mais il précise que cela ne serait pas possible en recourant à la fracturation hydraulique. Or le Conseil d’Etat n’a pas encore rendu sa décision concernant la transmission ou non au Conseil Constitutionnel d’une question prioritaire de constitutionnalité relative à la fracturation hydraulique. Après tant d’annonces ‘vertes’ (cf plan d’investissements d’avenir du Premier Ministre), le gouvernement finirait-il par céder à la pression du lobby prétrolier ? La transition énergétique doit passer par des investissements importants en matière de recherche afin de trouver des alternatives au tout pétrole. J’ose croire que la transition écologique appelée de ses voeux par François HOLLANDE ne soit pas qu’une chimère. Nous espérons que le Conseil d’Etat, puis le Conseil Constitutionnel, ne reviennent pas sur la technique de la fracturation hydraulique hautement polluante et très peu regardante de la rareté de la ressource en eau.

 

Yves PIETRASANTA
Président
Génération Ecologie



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.