A Toulouse, l’UMP vous propose de contribuer à l’éducation de vos enfants

Il y a quelques jours, j’apprenais que l’Union pour un mouvement populaire [sic] de Toulouse proposerait dans les prochaines semaines des cours de soutien scolaire aux petits Toulousains et Toulousaines. Quelle générosité ! Personne ne doute de la gratuité de ce geste et de son désintéressement. Et je tiens à vous assurer du premier degré avec lequel j’écris cette très sérieuse chronique.

« Il s’agit d’ouvrir le parti sur l’extérieur et de montrer que nous aussi on sait mettre en avant les valeurs d’entraide et de solidarité. », affirme ainsi Elisabeth Pouchelon, conseillère régionale de l’UMP, maître d’œuvre de cette charitable initiative.

Les cours de soutien auront lieu dans les locaux de l’UMP et seront assurés par des militants de l’UMP. Lancement le 18 mai prochain, soit à peu près dix mois avant les prochaines élections municipales. Voilà pour les éléments avec lesquels j’espère vous assurer du désintéressement total entourant cette initiative.

Mais, si ce n’est pour récupérer les votes des parents de ces petits Toulousains, pourquoi donc l’UMP prendrait tant de peine à s’occuper de l’éducation de nos gamins ? Parce l’Education nationale faillit dans cette mission, pardi ! Infestée d’enseignants fainéants, grévistes, à l’esprit corporatiste, nos enfants ne sont plus entre de bonnes mains. Ces soixante-huitards décomposés qui réclament plus de moyens en période d’austérité, et plus de liberté pédagogique et de démocratie dans les établissements, en ces temps où la mode est aux méthodes du managérat.

Et je vous rappelle que l’UMP est dans l’opposition, et qu’elle ferait bien mieux que François Hollande si elle était au pouvoir. Elle s’attaquerait enfin à alléger cette administration bien trop lourde pour un bon élève de Bruxelles, et à révolutionner les méthodes pédagogiques issues de l’idéologie hippie.

Comment ? L’UMP a dirigé le pays pendant 10 des 11 dernières années ?

Bref, avec le souci de pallier aux insuffisances d’un service public infecté par l’inertie des corps centralisés soviétiques, l’UMP proposera donc d’assurer ces cours de soutien à vos enfants. En toute indépendance idéologique, bien évidemment.

 

Au programme de la première journée :

 

Pour les mathématiques, les enfants travailleront sur le rendement mensuel d’un bon ministre de l’Intérieur ayant pour objectif l’expulsion d’un maximum de sans-papiers avec Brice Hortefeux et Claude Guéant.

 

Pour la biologie, les enfants travailleront sur l’inégalité des sexes et des orientations sexuelles avec Eric Zemmour et Brigitte Barèges.

 

Pour la géographie, les enfants travailleront sur les « pays méchants » et les « pays gentils » avec  Henri Guaino et Patrick Buisson.

 

Pour le français, les enfants travailleront leur vocabulaire et leur niveau de langue avec Nadine Morano et Frédéric Lefevbre.

 

Pour la pause goûter, ils auront des pains au chocolat, même pendant le ramadan.

 

En cours de morale, Jean-Luc Moudenc leur présentera les raisons pour lesquelles il faut amnistier les exilés fiscaux, même s’ils ont fui leur patrie en temps de crise.

 

Enfin, pour l’Histoire, ils étudieront les ravages de la Révolution française avec Jean-François Copé et Laurence Parisot.

 

 

Rémi Vincent

Militant de Parti de Gauche



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.