Golf VI; Sixième génération et toujours la référence

Sixième génération de la mythique Golf depuis sa création en 1974. Plus qu’une révolution, une évolution. C’est la politique de Volkswagen en la matière. En effet il fallut attendre 1991 pour voir une véritable nouvelle voiture avec la Golf 3. Puis vint la cinquième 12 ans plus tard : à nouveau un modèle de rupture. Cette succession de véhicules d’évolution et de rupture est la véritable recette, mise en place par la firme de Wolfsburg, pour tenir 34 ans sans jamais quitter la tête des ventes du segment.

 
Ainsi cette Golf 6 reçoit toutes les améliorations de-mandées par les utilisateurs, les flottes mais aussi la presse. Au premier coup d’œil, vous cherchez les différences et pourtant pas une seule tôle n’est identique à l’exception du pavillon de toit. De face, les yeux retrouvent un regard d’antan fait à partir de phares trapézoïdaux aux angles arrondis légèrement étirés vers les ailes. Cette Golf présente la nouvelle identité de la marque avec une calandre déjà vue sur le coupé Scirocco.

 


Celle-ci relie les phares par une double bande noire brillante et chromé qui porte en son centre, le logo VW surdimensionné. Le bouclier s’étire en ovale, autour de l’entrée d’air. Il porte dans ses extrémités des antibrouillards ronds, sur fond noir brillant identique à la calandre et au fond des phares. Cet ensemble génère un caractère sportif et gracieux. De profil, tout est nouveau, plus exactement Made in Golf, bien sûr. Des ailes avant comme arrière, en passant par les rétroviseurs, sans oublier les poignées tout comme les arches de roues, l’évolution apporte un look ressemblant mais pas similaire pour autant.

 


L’arrière s’autorise un pare choc en deux parties, les feux descendent en droite ligne du Touareg assurant ainsi une prestance non négligeable. La Golf 6 reprend à peu de chose près les mêmes dimensions que son aînée : 4.20 m de long, 1.78 m de large + 26 mm et une hauteur en hausse de 20 mm qui atteint 1.50 m. Volume de coffre et empattement restent à l’identique ; logique puisque les modules de trains roulants proviennent de la précédente. A la manière de la Mazda 2 ou de la dernière Fiesta, la Golf ne grandit pas et reste dans sa catégorie.

 


Enfin une initiative intelligente dont la majorité des constructeurs devrait s’inspirer. L’intérieur quant à lui se pare d’une foule de nouveautés allant du tableau de bord en passant par les sièges, la climatisation, mais aussi et surtout l’insonorisation. Le progrès apparaît si important que vous semblez voyager dans un véhicule du segment supérieur. Tout simplement fabuleux ! Ceci est dû à l’apport par exemple d’un film atténuateur dans le pare-brise ou de l’épaisseur des vitres latérales en augmentation de 10 % associés à la recherche de la cause de tout bruit parasite.

 


Le confort se travaille au corps et automatiquement par le système de suspension pilotée DCC. Celui-ci permet d’optimiser le confort au comportement routier en analysant quelque mille fois par seconde chaque amortisseur et cela quelque que soit la phase de conduite (accélération, freinage ou braquage). Il existe aussi trois positions de réglage, Normal pour automatique, Sport plus ferme avec une assistance de direction réduite ou Confort typé effet douceur avec une assistance accentué. Cela se passe à partir d’un commutateur placé sur la console centrale.

 


Un véritable agrément pour seulement 1 080 €. Côté sécurité toute la gamme Golf 6 possède l’airbag genoux conducteur. Et côté moteur quoi de neuf ? L’arrivée du common rail de troisième génération sur toutes les motorisations TDI révolutionne ces moteurs diesel. Finies les vibrations, adieu bruits et claquements et cela en gardant la sobriété. De plus ils disposent du filtre à particules en série. Ces derniers varient de 110 à 140 chevaux.

 


En essence, le choix s’effectue entre trois moteurs de 80 à 160 chevaux. Bien entendu la boîte DSG à double embrayage se trouve disponible en 6 ou 7 rapports suivant la puissance sauf pour la base. Cette sixième génération confirme que le mythe Golf n’est pas prêt à s’éteindre avec de telles qualités et un tarif serré presque identique à la précédente.

 

Gamme Golf
à partir de 15 990 euros


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.