En images : le lancement du comité de soutien des salariés du JT !

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


3 COMMENTAIRES SUR En images : le lancement du comité de soutien des salariés du JT !

  1. Pronzato dit :

    C’est bien que l’ensemble des politiques de tous bords vous soutien ne . Bonne réussite dans votre entreprise

  2. Pierre dit :

    Il est important d’avoir une diversité dans le traitement de l’information au niveau local et c’est pourquoi il serait FORTEMENT dommage que ce journal disparaisse!

  3. Charles Hue dit :

    COMMUNIQUÉ DU MUP MIDI-PYRÉNÉES
    Ils étaient venus nombreux mercredi soir pour soutenir le Journal Toulousain.

    Une entreprise dans la tourmente avec des salariés au pied du mur, c’est toujours une triste nouvelle. Le quotidien des femmes et des hommes qui travaillaient sans relâche en est bouleversé : que sera demain ? Tout ça pour rien ?
    Le Journal Toulousain n’est pas une entreprise classique : c’est un journal.
    Au-delà du service et de l’aspect commercial, quand on parle de la presse, il est question de démocratie, il est question de liberté. Sans toujours s’en rendre compte, sans éviter les critiques – et elles sont toujours nombreuses quand on est exposé au public – le Journal Toulousain participe de la liberté des toulousains. En ces temps de défiance des citoyens vis-à-vis de la représentation politique, tous les liens qui unissent encore les gens au projet commun du lieu où ils vivent sont les bienvenus. C’est pourquoi le Journal Toulousain n’est pas simplement quelques pages hebdomadaires de papier ou digitales.
    L’impressionnant cortège des politiques de tout bord venus témoigner de leur soutien est donc un signal positif. Mais ne nous y trompons pas : l’échéance municipale est là. Elle met nécessairement sous les feux de la rampe un journal dont les pages politiques constituent une bonne partie de son contenu. Il fallait donc être de cette soirée… Personne n’est dupe des ressorts de la communication moderne. Il ne s’agit donc pas – cette fois – de critiquer un peu plus le personnel politique local. En revanche, une question s’impose à l’évidence. Si tout le monde s’accorde à dire qu’un journal est vital pour la démocratie locale, ne faudrait-il pas, se mettre autour d’une table pour trouver des solutions ?
    Cette question renvoie à l’impuissance du politique. Là où, par-delà les questions idéologiques, il est convaincu de la nécessité d’une chose, a-t-il encore les moyens de ses convictions ?
    L’avenir dira ce qu’il adviendra du Journal Toulousain. Il y a fort à parier que ses salariés seront bien seuls à déployer l’énergie nécessaire pour trouver une solution financière. Car ne nous y trompons pas : il s’agit bien aussi de gros sous!
    La démocratie et la liberté n’ont pas de prix pouvait-on entendre mercredi…
    La puissance publique n’a certainement pas à se substituer à l’initiative privée qui est derrière le Journal Toulousain. A minima, elle doit cependant se poser la question – au-delà des discours – d’une aide (même ponctuelle) comme elle l’envisagerait pour toute entreprise locale en difficulté. La balle est dans le camp des salariés du JT pour initier s’ils le souhaitent une démarche collective.
    Ils étaient venus nombreux mercredi soir pour soutenir le Journal Toulousain…

    Sébastien Nadot, délégué régional Midi-Pyrénées du Mouvement Progressiste
    mupmidipy@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.