Don d’organes, informez votre entourage

Le 22 juin dernier a eu lieu la dixième Journée nationale dédiée au don et à la greffe d’organes. L’occasion de sensibiliser la population sur l’importance de faire part de son choix à son entourage sur la question. En 21 ans, les greffes ont augmenté de 42%, le don d’organes est de mieux en mieux connu des Français et sauve des milliers de vies tous les ans. Le rein est l’organe le plus greffé (3044 en 2012), suivi par le foie (1161 en 2012) et le cœur (397 en 2012). La technique médicale de la greffe est de mieux en mieux maîtrisée et a largement fait ses preuves. Ces progrès font que les listes d’attente sont de plus en plus garnies. Actuellement un prélèvement sur trois est refusé soit par le défunt qui s’était inscrit au registre national des refus ou qui avait signalé son opposition à ses proches, soit par la famille qui, faute d’information sur le choix du défunt, refuse le prélèvement d’organes sur son proche.

 

La clinique de St Orens distinguée

Les Trophées Nationaux de l’Hospitalisation Privée ont distingué la Clinique de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) de Saint-Orens pour ses initiatives en matière de qualité au service des patients. L’établissement spécialisé en rééducation  cardiovasculaire et pulmonaire dispose de 136 lits et comptabilise 49 000 journées d’hospitalisation par an. Cette récompense est le fruit d’un travail collectif des professionnels de la clinique  en collaboration avec les patients. Les équipes ont mis en place une stratégie pour inciter les patients à améliorer leurs habitudes de vie après un séjour de rééducation cardiovasculaire. Les professionnels ont donc procédé à différentes mesures de suivi des patients après leurs sorties accompagnées d’un programme de « coaching téléphonique ».

 

 

La TeamGard livre les vélos à Claudius Regaud

Etre atteint d’un cancer, Gilles Gard sait bien ce dont il s’agit. Hospitalisé il y a quelques années dans les unités d’hématologie de l’hôpital Purpan pour un lymphome et une leucémie en 2001 et 2004, le quotidien du patient n’est pas une inconnue pour lui. Depuis, il milite pour les vertus thérapeutiques du sport pendant et après la maladie, « Lors de mon hospitalisation en chambre stérile, afin de ne pas perdre totalement ma musculature, le service d’hématologie de l’hôpital Purpan à Toulouse m’avait mis à disposition un vélo de Kinésithérapie » explique-t-il. Au sortir de cette période, il concrétise l’idée d’apporter son aide aux services de cancérologie et s’engage dans un projet ambitieux en créant son association : «Team Gard, un Dakar pour la vie et contre le cancer». C’est ainsi qu’il participe à son premier Dakar en 2012. La course prestigieuse lui permet de récolter des fonds pour financer des vélos de kiné destinés aux hôpitaux de la Région. Suite à sa participation en 2013, il remet cette année, sept vélos au Centre Claudius Regaud de Toulouse. Gilles Gard prépare déjà le Dakar 2014…

Plus d’infos : teamgard.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.