Citroën DS3 Cabrio : La DS se déshabille…

Après le succès de la DS3 présentée à l’automne 2009 vendue depuis à plus de 200 000 exemplaires et de sa ligne DS qui comprend aujourd’hui DS4 et DS5 commercialisée à plus de 300 000 unités, Citroën étoffe sa gamme en déshabillant la DS3 afin de réaliser sa version cabriolet. Extérieurement la marque aux chevrons à su préserver, au Cabrio puisqu’il se nomme ainsi, le style de la DS3. En effet les nageoires de requin qui servent de montants apparaissent à l’identique de la version originale. Seule différence, les feux arrière à effet 3D de série uniquement sur le haut de gamme Sport Chic. Sur les finitions Chic et So Chic, vous devrez passer par l’option à 300 €uros. Dommage car ils signent le Cabrio, tant ils apparaissent aussi innovants que spectaculaires. Le style général de la voiture est si proche de DS3, que même la porte de malle semble s’ouvrir tel un hayon. Eh bien pas du tout, son ouverture se passe en deux temps. Tout d’abord, la porte du coffre se décale de quelques centimètres avant de remonter à la verticale ainsi le coffre s’ouvre sauf en position totalement décapoté.

Ce qui est surtout bien pratique en cas de stationnement rapproché contre un mur ou entre deux véhicules. Mais le plus important dans un cabriolet n’est-il pas le toit ? Effectivement et dans ce domaine Citroën a réalisé un parcours sans faute. En effet, il suffit de 16 secondes pour réaliser son ouverture totale. Mais l’avantage principal réside dans le fait que cette opération s’effectue jusqu’à une vitesse de 120 kilomètres heure. L’ouverture et la fermeture de la toile sont commandées par un push dans la console de plafonnier. Cette commande permet d’ouvrir le toit selon trois positions : intermédiaire, ouverture horizontale et ouverture totale. La synectique du système préserve également l’habitabilité en offrant toujours cinq vraies places et un volume de coffre de 245 l. Ce qui reste raisonnable et logeable, par rapport à la concurrence. D’autant que la modularité préservée autorise la transformation 1/3 -2/3 de la banquette rabattable. Si le look général de la DS3 ne change pas, il en est de même pour le CX. Ceci par l’apport d’un becquet long associé à des déflecteurs aérodynamiques sur les enjoliveurs de custode. Côté bruit en position fermé même sur autoroute, la capote ne génère pas de désagrément perceptible. La personnalisation, point fort de la DS3 s’étend logiquement à la capote. Ainsi un choix parmi trois couleurs de toiles est proposé : noir de série ou en option bleu Infini à 150 € et un original monogramme DS contre 400 €. Ce dernier magnifique, à la manière d’un célèbre maroquinier signe le caractère Premium de la DS3 Cabrio. Sur la route aucun changement notoire dans le comportement exemplaire de la voiture, mis à part le supplément de 25 kg dû à la transformation en cabriolet. Côté moteur, arrivée du trois cylindres 1.2 essence VTi 82 chevaux en entrée de gamme. Les autres motorisations varient de 120 à 155 chevaux et en diesel le eHDi développe 90 chevaux avec au passage un bonus de 200 €. Le tarif entre le Coupé et le Cabrio varie suivant le modèle de 2500 à 3000 €. Avec cette DS3 Cabrio, Citroën élargit sa gamme afin que le plaisir soit présent à chaque instant tout en gardant son positionnement de Créative Technologie.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.