CHU de Toulouse : 2013 l’année des changements !

2013 sera une année de changements pour le CHU de Toulouse. La cérémonie des vœux, le vendredi 20 janvier dernier, a été l’occasion de lever le voile sur ce que la nouvelle année réserve aux Toulousains. Tout d’abord, un nouveau patron : Jacques Leglise, directeur général du groupe hospitalier la Pitié-Salpêtrière succède à Jean-Jacques Romatet en partance pour Marseille. Selon le maire de Toulouse Pierre Cohen, Jacques Leglise devrait prendre ses fonctions début février. Puis, un bâtiment pour la psychiatrie allée Jean Dausset au sud du site de Purpan est en cours de construction. Sa livraison est prévue pour l’été 2013 et l’ouverture pour fin 2013. 90 lits sur quatre étages, dont 74 d’hospitalisation traditionnelle, 6 d’hospitalisation de nuit et 10 places pour l’hôpital de jour. Restera aux personnels à lui trouver un nom, Hervé Léon, directeur général adjoint a annoncé le prochain lancement d’un concours à cet effet. Autre aboutissement majeur : l’hôpital Pierre-Paul Riquet dont l’ouverture est prévue fin 2013. Sur ses 85 000m2 seront regroupés trois pôles cliniques : le pôle ILM (institut locomoteur) avec la rhumatologie, l’orthopédie et la traumatologie, le pôle Céphalique qui rassemblera l’ORL, l’ophtalmologie et la chirurgie maxilo-faciale puis le pôle Neurosciences avec la neurologie, la neurologie vasculaire et la neurochirurgie. Cet établissement de 600 lits abritera aussi des activités d’enseignement et de congrès. Selon Hervé Léon, « 2013 sera aussi l’année de la fin du chantier de l’Institut Universitaire du Cancer (IUC), celui de la finalisation du projet médical et scientifique de l’IUC et de la consolidation de sa gouvernance ». Un programme chargé attend donc le nouveau directeur du CHU de Toulouse.

 

Le CHU en chiffres

3 635 médecins

10 420 personnels hospitaliers

600 000 m2 de bâti

Une expo pour la SLA

La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) est une maladie rare qui touche 6 000 personnes en France. A Toulouse, 350 patients sont soignés par le centre de prise en charge de la SLA au CHU de Rangueil. Jusqu’au 3 février, la Communauté Municipale de Santé (CMS) accueille l’exposition photo « Paroles de gestes, titre provisoire ». Huit patients volontaires y livrent ainsi leur vie, leur quotidien avec la maladie. Une façon d’aller de l’avant. « Cette exposition nous donne beaucoup d’espoir par rapport à la maladie, de pouvoir changer le regard sur celle-ci » explique le docteur Dr Pascal Cintas du CHU de Toulouse. Un projet mené sur deux ans avec le centre SLA de Rangueil, l’association Cap Vidéo, deux jeunes photographes Johanna et Maxime parrainés par le professionnel Philippe Blache. Le samedi 2 février à 14h, les photos seront mises en vente au prix de 80€ l’unité, au bénéfice de l’Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique et autres Maladies du Motoneurone (ARSLA) qui accompagne les patients au quotidien et participe au financement de la recherche. Une exposition à voir tant pour la qualité du travail que pour le soutien de la démarche.

 

Marie-Agnès Espa

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.