Chaleur et santé: Coup de chaud sur la ville

L’été est bel et bien là. La ville rose est comme « sous cloche » et la chaleur y est lourde voire étouffante. Les corps souffrent, et pas uniquement ceux des personnes considérées « à risques » comme les enfants ou les séniors. Au travail, à la maison, pour les petits comme les grands, votre hebdomadaire vous propose quelques armes pour lutter contre la chaleur.

Le corps travaille à maintenir en permanence une température constante, et lors de fortes chaleurs ou d’épisodes caniculaires, il redouble d’efforts. L’organisme transpire pour réguler sa température, il perd donc de l’eau et du sel, c’est aussi pour cela qu’il est capital de boire et conseillé d’éviter toute activité physique intense faisant monter la température corporelle. Déshydratation, épuisement, insolation, malaise voire pire, voilà pour les issues probables d’une exposition trop prolongée à la chaleur. Dans un premier temps, les symptômes les plus fréquents sont : mal de tête, étourdissement, faiblesse,  fatigue, nausée. Vous pouvez également souffrir de crampes musculaires, de confusion, de fièvre, d’arythmie cardiaque, de gonflement des extrémités du corps (pieds, mains) ou encore perdre connaissance. Il existe un petit test simple et efficace pour détecter les premiers signes de déshydratation : Pincez-vous légèrement le dos de la main. Si le pli reste, vous manquez d’eau !

Pour les petits et les séniors

Les jeunes enfants, les séniors, les personnes en situation de handicap ou souffrant de pathologies chroniques sont considérés « à risque » en période de chaleur, car les corps réagissent de manière différente. Après 60 ans, par exemple, il transpire moins, les personnes sont donc plus exposées à ce que l’on appelle un coup de chaleur car il est moins « rafraîchi » par la transpiration. Les jeunes enfants, pour leur part, n’ont pas forcément conscience de l’état de chaleur et le mécanisme de régulation de la température du corps n’est pas forcement optimal. Une attention toute particulière est donc à leur accorder. Une vigilance accrue de leur consommation d’eau, de leur tenue vestimentaire (vêtements légers, chapeau, lunettes de soleil…) et de leur temps d’exposition à la chaleur, sont des consignes minimum à adopter en matière de prévention.

Au travail

Lorsqu’il fait très chaud, certaines professions sont particulièrement exposées à la chaleur. C’est le cas pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics, les cuisiniers, les boulangers, les agriculteurs, les pompiers… La liste est finalement plutôt longue et non exhaustive. Pour ceux qui travaillent en extérieur, il faut aussi penser à protéger sa peau car la tentation de se mettre torse-nu est grande. Dans la mesure du possible, il est recommandé d’aménager les horaires de travail, par exemple travailler plus tôt le matin, de mesurer les efforts, d’augmenter le nombre et/ou la fréquence des pauses, mais aussi et surtout de privilégier le travail en équipe pour permettre une surveillance mutuelle des travailleurs.

A la maison

Lorsque les températures restent élevées plusieurs jours et ne baissent pas énormément la nuit, maintenir un peu de fraîcheur dans son domicile est primordial. Si votre habitat n’est pas équipé d’un système de climatisation, vous devez veiller à ne pas laisser rentrer la chaleur. Pour cela, fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil, faites circuler l’air tôt le matin et tard le soir, limitez l’utilisation d’appareils électriques dégageant de la chaleur (four, fer à repasser…). Pour rafraîchir l’atmosphère et la rendre plus humide, vous pouvez laisser sécher votre linge à l’intérieur, passer la serpillère, arroser les plantes, fixer un linge mouillé sur la grille de protection du ventilateur ou étendre des draps humides aux fenêtres… Si vous êtes équipés d’une climatisation, veillez à ne pas tomber dans l’excès inverse et trop rafraîchir la température, les chocs thermiques présentent aussi quelques dangers… Il est recommandé de régler la température entre 5 et 8° de moins que la température ambiante. Cela vaut aussi pour la voiture !

En période de grand chaud, comme en épisode de grand froid, la solidarité reste de mise. A chacun de surveiller ses proches, sa famille, ses voisins, ses collègues…

Marie-Agnes Espa

Les 10 commandements

  1. Boire plus qu’en temps normal et régulièrement (en évitant l’alcool car il favorise la déshydratation)
  2. Se rafraîchir fréquemment (brumisateur, gant de toilette, douche et bain tiède, piscine)
  3. Se mettre au frais au moins deux heures durant la journée
  4. S’habiller léger et de couleurs claires (pas de matières synthétiques)
  5. Se ménager, ne pas faire d’efforts violents
  6. Eviter les boissons très froides
  7. Consommer des fruits, manger léger (légumes, poissons)
  8. Se protéger aussi la tête et les yeux
  9. Ne pas sortir aux heures les plus chaudes
  10. 10.  S’informer de l’évolution de la météo

 

 

Les numéros utiles

15 SAMU

18 Pompiers

112 numéro unique d’urgence européen

0 800 06 66 66 Canicule Info Service

0 800 04 24 44 Point Info sénior Toulouse

 

Consultez l’affiche du Ministère de la Santé

 

  Affiche-canicule.pdf by Journal Toulousain



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.