Cegelec présente la Station Mobile de Traitement des Eaux

Fort de 40 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité des biens et des personnes, Cegelec est présent dans l’ingénierie technique et les services technologiques aux entreprises privées et aux collectivités. Le groupe, présent dans une trentaine de pays, construit par exemple des structures d’accueil et des abris techniques appelés « shelters » à destination militaire ou civile, mais il relève également des défis techniques du cycle terrestre de l’eau pour en faire une ressource utilisable et durable.

La Station Mobile de Traitement des Eaux doit permettre de rendre potable de l’eau polluée par des bactéries, des parasites, des germes ou des pollutions organiques ponctuelles. Nécessitant très peu de produits chimiques, elle fournit une qualité d’eau constante avec un débit pouvant atteindre 3,5 m³/H. Ce nouveau concept peut jouer un rôle majeur dans le cas de crises humanitaires. Autonome, son entretien est simple et sa mise en place extrêmement rapide : elle est opérationnelle en moins de 15 minutes. C’est une solution globale, économique et accessible à un grand nombre d’acteurs : sécurité civile, entités supranationales telles que les organismes de l’ONU, le CICR, l’UNHCR, ou encore les grandes entreprises de travaux publics sur de grands chantiers nécessitant l’apport d’eau potable. En outre, elle permet à ses utilisateurs de réduire considérablement leurs coûts d’approvisionnement en eau en assurant une production locale et par conséquent de réduire l’empreinte carbone inhérente à son acheminement. Un concept que le groupe souhaite exporter dans différentes régions du globe telles que l’Amérique Latine, le Sahel et l’Afrique noire ou l’Extrême Orient, le but étant de permettre un transfert de savoir-faire dans une approche opérationnelle afin de rendre les populations autonomes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.