Alerte au lait contaminé !

Vous souvenez-vous de l’huile frelatée ukrainienne qui avait créé le scandale en mai 2008. Destinée aux moteurs de tracteurs, elle a servi pour la fabrication de mayonnaises, vinaigrettes industrielles, conserves et de plats cuisinés. La Société Saipol, propriétaire de Lesieur, avertie début février 2008, mettra un mois pour avertir la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) française. C’est au tour du lait chinois d’être sur la sellette.

Pour
lire, la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 341.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.

Cet
article sera publié dans sa totalité sur ce site la
semaine prochaine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.