A lot of Lot

Riche de son patrimoine culturel et de ses paysages bucoliques, le département du Lot vous réserve bien des surprises. Des découvertes contées par Martine Bouchet, du Comité Départemental du Tourisme du Lot. Interview.

 

Quels sont les sites incontournables du Lot ?

Dans sa campagne publicitaire, la région Midi-Pyrénées met en avant cinq sites lotois qui font la renommée de notre département. La vallée de la Dordogne avec ses châteaux et ses jolis villages offre aux touristes un paysage à couper le souffle. Agrippé à sa falaise, le village de Rocamadour, ancien lieu de pèlerinage des rois de France, raconte une histoire itinérante. Le village de Saint-Cirq-Lapopie, élu plus beau village de France par les téléspectateurs de France 2, recèle un passé artistique, puisque le peintre André Breton s’y est installé, y invitant parfois ses amis artistes. Les villes de Figeac et Cahors ont aussi un patrimoine extrêmement bien préservé. Chacune a une histoire forte : Figeac avec Champollion, Cahors avec l’histoire du vin. Mais le Lot est bien plus riche. Les touristes peuvent aussi découvrir le gouffre de Padirac ou les grottes de Pech Merle, élément fort de la Préhistoire et deuxième grotte française après celle de Lascaux.

Cet été, quels événements animent-ils le département ?

Le Conseil général a mis en place un label «Un festival de festivals», ce qui atteste de l’éclectisme lotois en matière d’événements estivaux. Parmi ce panel de festivals, celui de Cahors qui magnifie le blues en juillet, a déjà invité de grands noms lors de ses concerts festifs comme Paul Personne. Toujours côté musique, Souillac fête le jazz chaque été, alors que Saint-Céré propose un festival de qualité autour de l’art lyrique, dans des lieux superbes à l’instar du château de Castelnau. En août, un événement original  anime les rues de Gindou, avec les rencontres cinématographiques. Ces rencontres, c’est tout un village qui s’anime autour du 7e art, grâce à une sélection originale souvent basée sur un cinéma méditerranéen. En septembre, le Lot accueille le rassemblement des montgolfières qui perdure depuis plusieurs années.

Des plats typiques

 

Hormis les festivals, quelles activités culturelles conseillez-vous ?

La culture lotoise est intimement liée aux villages et à leur riche patrimoine.  Plusieurs musées forts raviront les touristes de passage dans le département. A Figeac, le «Monde des écritures», très moderne dans sa conception, reprend 5 000 ans d’écriture. Très vivant, ce musée s’adresse tant aux enfants qu’aux adultes. Dans le petit village des Arques, un autre musée est consacré aux œuvres d’Ossip Zadkine, sculpteur français d’origine russe qui y a vécu 25 ans. Il ne faut pas non plus oublier de mentionner le musée départemental Jean Lurçat à Saint-Céré, grand monsieur de la tapisserie. Un courant contemporain souffle sur les villages de Saint-Cirq et des Arques, grâce notamment à la mise en place de résidences d’artistes, qui exposent leurs œuvres pendant l’été dans différents lieux du Lot.

Quelles spécialités culinaires les touristes peuvent-ils déguster dans le Gers ?

Le Lot est connu pour ses produits de qualité, comme la truffe noire, le safran, le vin de Cahors, le rocamadour, la noix du Périgord, l’agneau fermier du Quercy ou le melon de Quercy. Il existe aussi des plats lotois qui intègrent ces produits typiques à leur recette. L’anguille, par exemple, un dessert à base de pâte feuilletée, de pommes et de vieilles prunes est très appréciée dans le département, tout comme le gâteau de noix. Certains produits sont même déclinés, notamment le safran. Les touristes pourront ainsi déguster du foie gras, du nougat ou encore des confitures à base de safran. Le Lot compte une trentaine de producteurs de cette épice rare, qui fait sa fête tous les ans fin octobre.

 

Une boucle artistique, sportive et surprenante

 

Quelles activités sportives sont-elles praticables dans le Lot ?

Le premier sport pratiqué dans le département est incontestablement la randonnée. Le Lot propose un très grand maillage de chemins pour tous types de randonneurs. Notre organisme de tourisme dispose d’un service dédié aux activités de pleine nature, comme le canoë. Les sportifs pourront ainsi naviguer à leur guise sur le lit de la Dordogne ou du Lot. Le département dispose aussi de centres équestres pour les passionnés de chevaux. Très ouvert, le Lot permet une itinérance intéressante. Le département propose ainsi des parcours de cyclotourisme, à VTT ou à vélo grâce à la vélo-route de 80 kms qui longe la vallée du Lot et du vignoble.

Quel parcours proposeriez-vous à des touristes pour un week-end lotois ?

Je vous propose une petite boucle dans la Vallée du Lot en partant de Cahors. Puis, partez à Saint-Cirq-Lapopie à la découverte de ce joli village lotois perché sur sa falaise. Vous pouvez ensuite prendre un bateau à Bouziès pour remonter agréablement le Lot et découvrir les beaux paysages qu’il sillonne. Puis direction Figeac pour visiter son centre-ville et son musée. Redescendez ensuite vers la vallée du Célé et n’hésitez pas à vous arrêter à Pech Merle pour apprécier ses grottes préhistoriques. Une boucle artistique, sportive et surprenante à l’instar de la diversité du Lot.

Propos recueillis par Ariane Riou

www.tourisme-lot.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.