40 défibrillateurs à Toulouse

A l’origine de 50 000 décès prématurés par an en France, soit 130 par jour, l’arrêt cardiaque demeure un problème de santé publique d’importance. En France, depuis le décret du 4 mai 2007 émis par le Ministère de la Santé, « toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe ». En cas d’accident cardiaque, le rythme du cœur est anormal, désorganisé. Le temps de réaction et d’intervention médicale est déterminant. L’utilisation du défibrillateur permet de faire gagner de précieuses minutes et améliorer ainsi les chances de survie. L’appareil délivre un courant électrique qui permet au cœur de retrouver un rythme organisé. Les appareils choisis par la Mairie de Toulouse sont des Défibrillateurs Entièrement Automatisés (DEA). La machine fait un diagnostic qui déterminera la libération de la charge électrique ou non.

En 2010, au constat que la moitié des accidents cardiaques se déroulaient sur la voie publique de la ville, la mairie s’est engagée à installer les appareils aux sorties de métro, sur les places fréquentées, dans les salles de spectacles… Certes, nous ne sommes pas encore, 2 ans plus tard, à la cinquantaine initialement annoncée par Monique Durrieu, adjointe municipale à la santé, mais le développement se poursuit. La municipalité continue de s’équiper, un appel d’offre est d’ailleurs en cours pour l’acquisition de nouvelles machines. Aujourd’hui, 40 machines sont installées dans les bâtiments et piscines municipales. Une cartographie de la répartition des défibrillateurs est d’ailleurs disponible sur le site internet de la Mairie.

Reste toutefois la question de la familiarisation avec le défibrillateur. Même si la marche à suivre semble simple, si l’on n’a pas reçu de formation aux premiers secours, ni jamais été confronté à ce type de situation d’urgence, il faut avoir assez de sang froid pour intervenir. Appelez le 15 (SAMU) ou le 112, ils vous guideront le temps de vous rejoindre.

 

EMA



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.